mirliton

mirliton

mirliton [ mirlitɔ̃ ] n. m.
• 1745; p.-ê. anc. refrain de chans. pop.
1Tube creux (de roseau, de carton, etc.) garni à ses deux extrémités d'une membrane (papier fin, peau d'oignon; cf. Flûte à l'oignon), et percé d'une ouverture latérale près de chaque bout, sur laquelle on applique les lèvres pour nasiller un air. flûtiau; bigophone. Loc. fam. Vers de mirliton (du genre de ceux qui sont imprimés sur les bandes de papier entourant en spirale les mirlitons) : mauvais vers.
2Accessoire de cotillon, serpentin qui se déroule sous l'effet du souffle en émettant un son nasillard.

mirliton nom masculin Instrument de musique dans lequel le souffle humain fait vibrer une membrane afin de modifier la voix qui parle ou chante devant. Pancarte verticale étroite et allongée placée le long de la voie pour avertir le mécanicien qu'il va rencontrer un signal à visibilité réduite. Shako sans visière de certains cavaliers et artilleurs des armées de l'Ancien Régime et de la Ire République. ● mirliton (expressions) nom masculin De mirliton, se dit de sons, de musique de mauvaise qualité : Air de mirliton. Familier. Vers de mirliton, mauvais vers.

mirliton
n. m. Instrument de musique formé d'un tube percé de deux trous, bouché aux deux extrémités par une membrane.
|| Vers de mirliton: mauvais vers.

⇒MIRLITON, subst. masc.
A. — ,,Instrument populaire ou enfantin, dit Flûte à l'oignon, fait d'un tube de roseau fermé aux deux bouts par une pellicule de baudruche, ou une peau d'oignon (...) et percé latéralement, près des deux extrémités, de deux ouvertures opposées, sur l'une desquelles on appuie les lèvres en chantant sans paroles`` (BRENET, Dict. prat. et hist. mus., 1926, p.260). [Et nous aimons bien mieux quelque drame à la mode Où l'intrigue, enlacée et roulée en festons, Tourne comme un rébus autour d'un mirliton] (MUSSET, Poésies nouv., Une soirée perdue, Paris, Couard, 1923 [1840], p.235). Les enfants couraient le pays en jouant du mirliton et de la crécelle (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1855, p.195). La canne à la main, une canne enguirlandée de papier, semblable à un énorme mirliton (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p.61).
B.P. anal., emplois spéc.
1. ART CULIN. Petite pâtisserie roulée contenant de la crème. On vous a apporté des mirlitons, le sucre en poudre faisait une moustache blanche à votre joli bec, vous étiez charmante, à donner envie de vous croquer comme les gâteaux (FLAUB., Corresp., 1863, p.113).
2. En appos., NUMISM. Louis (d'or) mirliton. Louis d'or frappé sous Louis XV et qui présentait au revers le chiffre du roi, deux L entrelacés. À l'écu aux palmes, à l'écu aux insignes de Louis XIV succèdent le louis de Noailles, le louis à la croix de Malte, le louis mirliton (L'Hist. et ses méth., 1961, p.350).
3. HIST. MILIT. Shako des soldats et des cavaliers pendant la Révolution. Sous la Révolution, les hussards portèrent un bonnet ou shako cylindrique, à cône tronqué, garni d'une flamme agrafée et pouvant pendre à volonté. On nomma cette coiffure mirliton (LELOIR 1961).
C. — [Avec valeur caractérisante]
1. [P. allus. aux airs joués sur le mirliton] Air de mirliton. Refrain populaire. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Familier
a) Loc. adj. péj. De mirliton. [P. réf. aux vers imprimés sur les bandes de papier qui entourent en spirales le mirliton] Mauvais, de peu de valeur. Le duel est un prétexte à avocasseries, à phrases creuses, à sentences de mirliton (RENARD, Journal, 1890, p.75). Les vers, tant soit peu de «mirliton», du brave Gilles Corrozet (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p.53).
b) Court poème sans prétention:
—. Je procédais par distiques du genre de celui-ci:
Millerand, barbouillé de crême,
Après avoir tout réformé,
Jure qu'avant le mois de mai,
Il se réformera lui-même. (...)
Chaque jour j'adjoignais, à mon article de fond,
quelqu'un de ces petits mirlitons, dont voulaient
bien s'amuser nos amis..
L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p.27.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1738 «monnaie» (ARGENS, Lettres Juives, t.2, p.123); 2. 1745 «sorte de flûte» (DU LAURENS, chandelle Arras, p.126); d'où a)1829 «refrain populaire» (BÉRANGER, Chans., t.1, p.118); b) 1862 air de mirliton (LITTRÉ); 3. 1846 «pâtisserie» (BESCH.); 4. 1861-64 «coiffure» (FEUILLET DE CONCHES, Causeries d'un curieux, t.II, p.252 ds LITTRÉ: Tout à coup, vers 1740, on se prit de passion pour les cheveux courts roulés en boucles égales autour de la tête en façon de perruque ronde; les plaisants appelèrent cette coiffure le mirliton, et le nom lui en resta); 5. 1899, 1er mai «shako des cavaliers sous la première République» (L'Armée Illustrée, p.8, col.2 ds BRUNOT t.9, 2, p.985). Orig. inc. (cf. FEW t.23, p.145). Fréq. abs. littér.:66.
DÉR. 1. Mirliton(n)esque,(Mirlitonesque, Mirlitonnesque) adj., fam., péj. a) Qui rappelle le son du mirliton. Sonorité de plus en plus mirlitonesque [de l'aigu du Contre-Basson] (WIDOR, Techn. orch. mod., 1904, p.52. b) Au fig. ) Mauvais, de peu de valeur. Synon. de mirliton. Vers mirlitonesques. Découragé, il essaya un début mirlitonesque:Croyez pas que je moralise, Si je vous envoie ces bobards, C'est que notre mess analyse Ce soir la question du hasard (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p.207). ) Ridicule. À la maison, dans ce (...) palais Louis XIV, on retrouvait l'afféterie, la préciosité des cours d'amours. C'était ridicule et touchant, et pour la forme, même mirlitonesque (LA VARENDE, Saint-Simon, 1955, p.219). []. ROB.: -n(n)esque. 1re attest. 1904 (WIDOR, loc. cit.); de mirliton, suff. -esque. 2. Mirlitoniste, subst., rare. Personne qui joue du mirliton. Il y a dans ce Paris des centaines de violonistes et d'exécutants de toutes sortes, (...) harpistes, guitaristes, guimbardistes, mirlitonistes (...) qui se jouent de toutes les difficultés, sauf de la difficulté de gagner trois francs (VEUILLOT, Odeurs de Paris, 1866, p.154). []. 1re attest. 1866 (ID., ibid., p.69); de mirliton, suff. -iste. 3. Mirlitonner, verbe intrans. a) Jouer du mirliton. (Ds Lar. Lang. fr., ROB.). b) Au fig. Faire de mauvais vers, de mauvais poèmes. J'ai essayé de guérir mon ancienne hôtesse du travers de faire de mauvais poëmes (...) mais il me reste le regret de n'y avoir pas réussi et, à elle, ce fâcheux avantage de continuer à mirlitonner (MONTESQUIOU, Mém., t.2, 1921, p.137). [], (il) mirlitonne []. 1re attest. 1833 (BOREL, Champavert, p.225); de mirliton, dés. -er.
BBG. — CHAUTARD Vie étrange Arg. 1931, p.213.

mirliton [miʀlitɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1745; 1738 « monnaie »; aussi « pâtisserie » (1846), « coiffure » (1861), « shako » (1899); paraît être un anc. refrain de chanson populaire.
1 Tube (de roseau, de carton, etc.), garni à ses deux extrémités d'une membrane (baudruche, papier fin, peau d'oignon : on l'appelait « flûte à l'oignon ») et percé d'une ouverture latérale près de chaque bout, sur laquelle on applique les lèvres pour chantonner, nasiller un air. Flûteau; bigophone.Air de mirliton : air populaire, sans prétention. — ☑ Vers de mirliton, du genre de ceux qui sont imprimés sur les bandes de papier qui entourent en spirale les mirlitons; mauvais vers (→ Vers d'almanach). || Devises, morales de mirliton (→ Citation, cit. 6).
1 Et nous aimons bien mieux quelque drame à la mode
Où l'intrigue, enlacée et roulée en feston,
Tourne comme un rébus autour d'un mirliton.
A. de Musset, Poésies nouvelles, « Une soirée perdue ».
2 Encore qu'ils sentent un peu le mirliton, ces vers aimables nous donnent une idée du modèle.
G. Duhamel, Refuges de la lecture, IV, p. 139.
3 Le mirliton a le son d'un phonographe qui ressuscite l'enregistrement d'un passé — sans doute rien de plus que les joyeux et profonds souvenirs d'enfance alors qu'on nous conduisait à Guignol.
A. Jarry, Conférences sur les pantins (Textes relatifs à Ubu roi), Pl., t. I, p. 422.
4 Le seul mot articulé, burlesque, emprunté au plus humble vocabulaire des mirlitons, fut le dernier. Alors que le silence s'était fait déjà et qu'il durait, sans même un grésillement des lignes, un silence qui semblait avoir englouti tout le pays, j'entendis soudain une voix ridicule sangloter dans le lointain :
— On les aura !
R. Gary, la Promesse de l'aube, p. 264.
2 Serpentin qui se déroule sous l'effet du souffle en émettant un son nasillard. Syn. : langue de belle-mère, sans-gêne.
DÉR. Mirlitonner, mirlitonnesque.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mirliton — may refer to: Chayote or mirliton, a pear shaped vegetable or its vine Mirliton (comics), a comic book cat character created by Raymond Macherot and Raoul Cauvin Mirliton, a type of membranophone Le Mirliton, a Paris cabaret opened in 1885 by… …   Wikipedia

  • Mirliton —   [mirli tɔ̃, französisch] das, s/ s, ein Membranophon, das aus einer zwischen den Fingern gespannten (freies Mirliton) oder über eine Röhre gezogenen Membran besteht (Röhrenmirliton). Durch Ansprechen, singen oder summen der Membran wird die… …   Universal-Lexikon

  • Mirliton — Mir li*ton, n. [F.] 1. A kind of musical toy into which one sings, hums, or speaks, producing a coarse, reedy sound. It is also called a {kazoo}. [Webster 1913 Suppl. +PJC] Trilby singing Ben Bolt into a mirliton was a thing to be remembered,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • mirliton — MIRLITÓN s. n. denumire generică a unor instrumente de cântat din buze, folosite ca membrane (frunză, solz de peşte). (< fr. mirliton) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Mirliton — (fr., spr. Mirlitong), französische Goldmünze Ludwigs XV., vor 1724, nach der gelben Farbe des Goldes so benannt, sie galten 4 Thlr. 20 Gr. Conv …   Pierer's Universal-Lexikon

  • mirliton — mìrlitōn m DEFINICIJA glazb. membranofoni instrument koji se sastoji od cijevi s jedne strane otvorene, s druge zatvorene; u otvorenu stranu se pjeva, mumlja ili govori ETIMOLOGIJA fr.: svirala od trske …   Hrvatski jezični portal

  • mirliton — [mir′li tän΄] n. CHAYOTE: term used in Cajun cooking …   English World dictionary

  • mirliton — (mir li ton) s. m. 1°   Tube creux de roseau garni par les deux bouts avec une pelure d oignon ou avec un morceau de peau de baudruche, et autour de laquelle s enroule souvent un papier contenant un rébus ou des devises ; on a pratiqué, aux… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Mirliton — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mirliton peut désigner un petit instrument de musique populaire et bon marché, en roseau, puis en carton, bouché aux deux extrémités par un morceau de… …   Wikipédia en Français

  • Mirlitón — Un mirlitón de caña. Un kazoo, forma industrial y comercial del mirlitón. El mirlitón …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”